> Olivia DARMONY, Rennes

+0033 (0)7 86 59 95 54

TEXTILES IMPRIMÉS MAIN

Olivia Darmony, créatrice de Oli.Ola, a découvert  « l’imprimé » au cours de ses 10 années à travailler dans le textile. Elle sérigraphie à la main ses motifs sur tissu, à défaut de pouvoir les faire produire dans l’immédiat, en pièces uniques ou en séries limitées. 
Cette technique s’accompagne d’une démarche artistique qui met au centre du travail la couleur et la recherche graphique : la simplicité des lignes qui font l’expression, la poésie et la force du motif.
Elle puise ses inspirations dans l’art primitif et folklorique, le graphisme japonais, l’illustration enfantine, la nature et tous les petits rien de la vie!
Olivia Darmony
Olivia Darmony
Olivia Darmony
Olivia Darmony

> COLLECTIF LA PRESSE PUREE, Rennes.

http://www.lapressepuree.fr/

Fondé en 2007 par Julie Giraud et Antoine Ronco, l’atelier de sérigraphie La Presse Purée prend racine dans un champ de tubercules, situé sur l’Ile Saint Martin à Rennes. Rejoints depuis par Loïc Creff et Julien Duporté, ils oeuvrent à la création d’estampes d’artistes, en parallèle de leurs propres travaux, et interviennent lors d’ateliers et de démonstrations afin de faire découvrir les délices graphiques de la sérigraphie . La Presse Purée développe aussi un programme d’édition d’artistes, et de diffusion de la sérigraphie sous toutes ses formes.

La Presse Purée réalisera pour l’occasion un atelier de sérigraphie sur tee-shirt! Prix libre. Vous pouvez apporter vos tee-shirt pour l’occasion ou en acheter sur place auprès du collectif.

Julie Gireaud, Eclipse.
Julie Gireaud, Eclipse.
Atelier sérigraphie sur tee-shirt, La Presse Purée
Atelier sérigraphie sur tee-shirt, La Presse Purée

> ERIC MAHE.

http://maher.free.fr/

GRAPHISME – GRAVURE – SERIGRAPHIE – BLOG – CROQUIS – DESSINS
La majeure partie de mon travail se concentre sur l’idée de perception. A quel moment le
trait fait sens. Quand un tracé devient un signe et qu’est ce qui devient reconnaissable, et
pourquoi ça devient identifiable ? C’est un questionnement d’enfant qui dessine. Est ce que
c’est bien fait ? Est ce que l’on va reconnaître ce que je veux qui soit reconnu ?
L’origine du travail vient de l’observation des trames d’impression offset, des gris optiques
des anciennes gravures. La superposition des points de trames colorés, les lignes noires
plus ou moins épaisses, à priori abstraites, deviennent image si l’on s’en éloigne. A quel
moment s’opère la magie de la reconnaissance ?
La question ici se porte sur la pratique du dessin. L’idée étant de multiplier au maximum
les étapes entre ce qui est vu et ce qui est représenté. Le sujet original a été pris en photographie,
puis dessiné en observant la photographie. Le dessin obtenu a lui même été
agrandi et imprimé sur calque. Le calque a permis de faire un transfert sur plaque de
linoléum. Et enfin un travail de gravure sur linoléum a eu lieu, suivit d’un tirage sur du
contre-plaqué tilleul, bois destiné par ailleurs à la gravure. En mettant à distance le sujet
et sa représentation il s’agissait d’altérer l’idée de représentation, de déformer sans doute
le dessin, de le réduire à sa plus simple expression de trait, en l’agrandissant et d’opérer à
cette même nécessité de mise à distance pour reconnaître le motif.

Eric Mahé
Eric Mahé
Eric Mahé
Eric Mahé
Eric Mahé
Eric Mahé
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s